Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Notre épopée parisienne

21 Juin 2014 , Rédigé par Improlocos22

Samedi 14 juin de l'an de grâce 2014, alors que le soleil était au zénith, nous avons embarqué à bord de notre charriotte des mets divers et variés, des produits Bretons pour nous rendre jusqu'à la capitale de la Gaule afin de rembourser la dette que nous avions contractée avec la troupe des P'tits Papiers de Lutèce.

Notre hôtesse Fanny nous attendait et nous servit collation et rafraîchissements. Garer notre charriotte dans les rues de Lutèce ne fut pas chose aisée, c'est pourquoi nous dûmes nous y reprendre à plusieurs fois afin d'empêcher que les affidés du prévôt ne l'emportent ou que les Sarrasins des Batignolles n'en emportent les roues. Quand elle fut enfin dans un lieu suffisamment sûr, nous pûmes l'esprit presque tranquille retourner à l'auberge de notre hôte.

Nous avons ensuite cheminé lors que le jour lentement déclinait sur la cité, vers un endroit que d'aucuns qualifieraient d'exotique et de charmant en passant par des endroits aussi évocateurs que la Butte aux cailles, la rue des Cinq diamants ou la rue Bobillot.

Et puis au détour d'un carrefour, nous avons tout à coup changé de monde et nous nous sommes retrouvés dans l'extrême orient millénaire où les tailleurs du royaume de Siam cotoyaient les auberges tonkinoises, où les canards laqués cantonnais hésitaient à mettre une palme dehors et où les chattes annamites longeaient les murs sous peine de se voir transformées en rouleaux impériaux.

Le nouvo Cosmos 2 fut donc le lieu du spectacle et la rencontre et les agapes qui s'ensuivirent furent épiques.

Que dire de la joute??

Pas de match mais un cabaret, 4 contre 4, une belle énergie dans un restaurant kabyle, une scène surélevée qui a pris de la hauteur à un moment du spectacle sans que nous en soyons avertis et qui a donné au sol un côté plutôt instable assez inquiétant pour nous costarmoricains de base. Pas de score, pas de vote, un spectacle d'un seul tenant mais des impros Lego/ Playmobil, répondeur téléphonique, western, Pagnol, horreur, Audiard, Duras...

Nous fûmes beaux, nous fûmes grands, nous fûmes à la hauteur et nous eûmes d'autant plus de mérite que l'assistance était on ne peut plus clairsemée : 25 hères motivés encouragèrent à tout rompre pendant plus d'une heure nos élucubrations et la moitié d'entre eux faisaient partie du clan de dame Sylvie.

Il y eut des salutations, un rappel, de nouvelles salutations, des accolades, des embrassades, des oeillades humides puis un repas exotique à base de semoule de blé dur, de légumes et de saucisses qui piquent (quelque peu insolite pour cette partie de Lutèce, non?)

Le jour allait poindre sur Lutèce lorsque, flanqués de nos hôtes, nous avons rejoint l'auberge de Dame Fanny pour une courte nuit mémorable.

C'est aux alentours de midi que nous avons retrouvé notre charriotte heureusement intacte et que nous avons repris le chemin de la Bretagne où l'air est pur et les autoroutes gratuites...

Un grand merci pour leur accueil et pour cette joute mémorable à Fanny, Sylvain, Anthony, Aymeric, Fifi, Camille, Fabrice, Sandrine, merci au public, merci au propriétaire du Nouvo Cosmos 2, merci à tous les Lutéciens qui se sont déplacés.

A très bientôt à Dinan pour la troisième manche de cette joute dont nous ouvons déjà affirmer qu'elle sera mémorable.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article